Logo du club de rugby Colomiers Rugby

La chronique du match par JPP

27 Fév, 2024

Feu d’artifice

 

Colomiers a ravi son public, vendredi soir, en écrasant 51 à 14 une pâle équipe biarrote sans doute minée par un contexte extra sportif épineux. Un succès bonifié avec sept essais —un véritable feu d’artifice — a permis au club à la Colombe de retrouver la sixième place de la Pro D2 (51 points) avec  Brive sur la même ligne, Dax (50), Aurillac et Agen (47) sans oublier Grenoble (43) aux trousses.

 

Au rang des regrets, les pétards mouillés de la soirée, pointons les cinq lancers en touche galvaudés sans que l’alignement adverse en soit la cause. Le vent ? Peut-être, mais le mal n’est pas nouveau et plombe une partie de la conquête. En d’autres circonstances, cela aurait pu prendre une fâcheuse tournure.

 

Ne boudons pas notre plaisir car le spectacle offert par des Columérins enthousiastes fut de grande qualité. À des années-lumière de l’entame désastreuse du vendredi précédent à Aurillac, ils avaient déjà dégainé deux fois en moins de sept minutes par Vincent Pinto et Maxime Granouillet. À la source des deux réalisations, comme pour la troisième signée Thomas Larrieu en début de deuxième mi-temps, une conquête en touche. Tiens donc. Tout ne fut pas à jeter dans ce domaine. Et avec une mêlée dominatrice dans le sillage d’un pack conquérant, la tâche de nos Columérins s’en est trouvée facilitée.

 

Invisibles ou presque avant le repos (18-0) si l’on excepte les tout derniers instants de la période où ils se sont heurtés à un mur près de la ligne, les Biarrots sont parvenus à prendre en défaut à deux reprises la solide défense locale lors du deuxième acte par le Géorgien  Tornike Jalagonia, leur meilleur élément. Mais les Columérins n‘avaient pas fini de jouer. Martin Dulon, auteur d’un doublé, et Andrew Ready se sont aussi rendus dans l’en-but et Rodrigo Marta les aurait imités sans une faute grossière de Gervais Cordin, l’arbitre ne  pouvant qu’accorder un essai de pénalité.

 

Sept essais : un record. Ils ont illuminé le ciel sans étoile d’une fraîche soirée humide et ventée. Nous avons un faible pour le premier conclu par Vincent Pinto à la réception d’une passe lobée de Brett Herron après un travail préparatoire des avants, et le quatrième inscrit par un Martin Dulon gros défenseur et redoutable finisseur s’offrant une course vers les poteaux après une tonitruante percée du revenant affûté Dorian Laborde et un relais de Vincent Pinto.

 

Au terme de cette 21e journée, Colomiers est donc revenu dans le « top 6 » avant un déplacement vendredi prochain à Aix-en-Provence dans l’antre de l’un des ogres du championnat à l’appétit coupé du côté d’Angoulême et sans doute revanchard. Nous verrons bien. En attendant, savourons !

 

*Le Columérin du match : Anthony COLETTA

 

Jean-Paul Pronzato

Vous aimeriez peut-être également…

La chronique du match par JPP

La chronique du match par JPP

« Im-pack-tés »   Brive possède sans doute le pack le plus lourdement armé de la Pro D2. Tout le monde le sait. Et comme le rugby commence devant, l’épreuve de force est un atout majeur. Colomiers en a fait les frais jeudi soir lors d’une rencontre d’un très bon...

La compo contre Brive !

La compo contre Brive !

Nouveau choc pour la Colombe ! Colomiers Rugby se déplace ce jeudi à Brive pour une nouvelle affiche dans cette course au Top6 ! Janse Roux, Jeremy Bechu et Martin Dulon font leur retour dans le XV de départ. La rencontre est à suivre en live sur nos réseaux sociaux...

La chronique du match par JPP

La chronique du match par JPP

Le souffle de l’autan   Au début des années « 60 », les fameuses « sixties », Bob Dylan, prix Nobel de littérature en 2016, a composé une chanson mélodieuse pour la paix dans le monde. Cet hymne à la pacification, bon nombre d’entre nous (pas les plus jeunes)...

Partagez cet article

Partagez cet article avec votre entourage !