Les News

COLOMIERS RUGBY / LYON : IL Y AVAIT LA PLACE Lundi 21 Octobre 2013
Colomiers Rugby 23- 24 Lyon. Mi-temps : 10-9


      L'ailier Armand Battle, auteur d'un essai hier soir, en pleine action

Pour Colomiers : 3 pénalités de Skrela (15e, 48e, 58e), 2 essais de Battle (36e), Culinat (54e), 2 transformations de Skrela.

 

Pour Lyon : 4 pénalités de Munro (7e, 11e, 23e, 51e), 2 essais de Ratuvou (46e), Sukanaveita (75e), 1 transformation de Munro (75e).

 

------------------------

Les Columérins peuvent nourrir des regrets. Malgré un très gros match, ils s’inclinent d’un tout petit point face à l’équipe de Lyon.

 

A la pause, ce sont pourtant eux qui menaient, 10 à 9, grâce à un essai d’Armand Battle, suite à une bonne fixation de Florian Nicot.

Pourtant, la domination était lyonnaise en cette première mi-temps. Mais la défense columérine était solide et ne lâchait pas prise face à la puissance physique des Rhodaniens. C’est le numéro 10 Lachie Munro qui se chargeait de scorer pour les visiteurs, au travers de trois pénalités, contre une pour David Skrela.

 

La deuxième période allait être plus spectaculaire, et pleine de suspense. De quoi ravir le public venu en nombre au stade Michel Bendichou.

Tout commençait mal dans ce second acte. L’ailier Mosese Ratuvou, l’un des meilleurs marqueurs du championnat, aplatissait et permettait au LOU de reprendre les devants (10-14). Après une pénalité de part et d’autre, le score était toujours à l’avantage des visiteurs.

Les Bleu et Blanc allaient alors accélérer, et inscrire 10 points en seulement quatre petites minutes. Tout d’abord grâce à un essai de Fabrice Culinat, suite à une bonne séquence columérine, puis une pénalité de David Skrela. L’exploit était alors possible, les hommes de Bernard Goutta et Philippe Filiatre ayant creusés un petit écart au score (23-17). L’écart aurait même pu être un peu plus important, mais le demi d’ouverture ratait une pénalité, qui aurait permis à son équipe d’être à l’abri d’un essai transformé.

En fin de partie, les Lyonnais obtenaient des pénalités, mais préféraient taper en touche plutôt que de prendre les trois points. Une stratégie qui s’avéra payante. Car cela allait entraîner le carton jaune de Beco cinq minutes avant la fin de la rencontre. En infériorité numérique, et malgré un énorme courage, les Columérins allaient concéder un essai, par Sukanaveita. Transformé par Munro, cet essai permettait de repasser devant au score, et ce à quatre minutes de la fin du match.

Colomiers avait une balle de match à la 79e minute, mais le coup de pied de Yannick Lafforgue passait de peu à côté.  

 

Malgré la défaite, les hommes du président Alain Carré peuvent être très fiers de leur prestation, eux qui ont tenu tête au LOU, leader incontesté de Pro D2.

Au classement, Colomiers est maintenant sixième, avec 19 points, à trois points d’Aurillac, quatrième.



Consulter les news récentes | Consulter les archives