Les News

L'ADVERSAIRE : BEZIERS Jeudi 11 Avril 2013
Point sur le futur adversaire de Colomiers Rugby, samedi à 18h30 : Béziers.



L’ASBH (association sportive Béziers Hérault) évoluait déjà l’an dernier en Pro D2. Au terme d’une saison compliquée, les Biterrois avaient fini à l’avant dernière place au classement, avec un total de 36 points. Ils auraient dû connaître la descente en Fédérale 1, mais avaient profité des gros problèmes financiers de Bourgoin, pour sauver leur peau et rester au sein du monde professionnel.

Cette année encore, les Biterrois sont à la lutte pour le maintien, et occupent actuellement la 14e place du classement, avec 40 points au compteur. Ils ne comptent que deux points d’avance sur le premier relégable, Aix-en-Provence. Leur mauvais classement s’explique en partie par la période noire qu’ils ont connue durant les mois d’octobre à décembre, avec une série de huit défaites consécutives. Le club héraultais a également vécu de l’agitation en coulisses, avec le licenciement en octobre dernier de celui qui était à l’époque l’entraîneur de l’équipe professionnelle, Philippe Benetton.

Béziers n’en reste pas moins une équipe à prendre très au sérieux. Sur les trois dernières rencontres qu’ils ont disputées, les Héraultais ont réussi à faire chuter La Rochelle et Tarbes, et viennent d’empocher un point de bonus défensif à Carcassonne.

Les Biterrois possèdent en prime des arrières capables de finir les actions. Ainsi les hommes de Bernard Goutta et d’Olivier Baragnon devront surveiller de près Jean-Baptiste Peyras Loustalet, auteur de cinq essais, mais aussi l’ailier Sabri Gmir, auteur lui de quatre essais cette saison.

Dans leur sprint pour le maintien, Béziers pourra compter sur l’expérience de certains joueurs passés par le Top 14 (Jean-Baptiste Peyras Loustalet, Mathieu Siro et Samiu Vahafolau ou encore Beka Sheklashvili notamment). Mais aussi sur Rémy Martin, qui vient d’arriver de Montpellier et qui sera très certainement un atout indéniable pour la fin de saison.

Leur maitre à jouer, et meilleur réalisateur, Gerard Frazer est lui aussi un habitué de la première division française, ayant évolué avec Bordeaux-Bègles l’an dernier en Top 14. Les Columérins devront donc faire preuve d’une discipline remarquable, sous peine de se faire sanctionner par le biais du pied du demi d’ouverture néo-zélandais.



Consulter les news récentes | Consulter les archives