Les News

Colomiers / Grenoble Lundi 28 Février 2011
COLOMIERS 22 - 22 GRENOBLE.

Résumé du match



COLOMIERS : Couzier (Lafforgue), Govena, Martin, Lassalle (Saout), Bakaniceva (Inigo) ; Hernandez (o), Culinat (m) ; Foucras (Bortolaso), Tourtoulou, Berneau ; Caisso, Mémain (Cholley) ; Roux, Rallier, Zanon.
 
GRENOBLE : Dalla Riva (Teague), Jahouer, Aguillon (Dupont), Hunt, Daunivucu ; Stewart (o), Pelissié (Senio) (m) ; Talasinga (Chaplain), Alexandre, Bernard ; Farley, Hulme ; Edwards, Bianchin (Bouchet), David.
 
Plus de 1600 spectateurs se sont réunis au stade Michel Bendichou pour la réception de Grenoble, 3e du championnat, en ce dimanche ensoleillé.
Le coup d’envoi était donné par Hugo Hernandez à 15h. Sur cette première séquence, l’ouvreur grenoblois Blair Stewart ne trouvait pas la touche et suite à une succession de charges dans le camp adverse, les locaux entamaient fort en obtenant d’entrée une pénalité à 25 mètres sur la gauche. Une occasion d’ouvrir le score que ce même Hugo Hernandez ne laissait pas passer.
 
10-0 en 10 minutes, entame parfaite
 
Dans la continuité de leur bonne entame de match, les hommes du duo Chambriard-Hallinger ont enfoncé le clou dès la 8e minute. Sur une récupération de balle de Bakaniceva, Couzier était servi après contact et jouait au pied par-dessus son vis-à-vis. Touche à 5 mètres pour les Columérins, qui marquaient un essai collectif attribué à Julien Tourtoulou, après un groupé pénétrant propre et maîtrisé. Hernandez transformait et donnait 10 points d’avance à son équipe.
Mais Blair Stewart allait ensuite permettre aux visiteurs de revenir dans le match. Pour une faute au sol, puis un hors-jeu, l’ouvreur grenoblois réduisait le score, qui passait à 10-6 aux alentours de la 20e minute.
 
Une dizaine de minutes plus tard, les Grenoblois étaient pénalisés pour un placage « cathédrale ». Hernandez bottait en touche et les avants locaux enchaînaient bien, mais malheureusement, l’action se concluait par un contact entre deux joueurs de Colomiers Rugby. Mais sur la mêlée, l’impact était columérin. M. Cloute sifflait une pénalité à 15 m de l’en-but qu’Hernandez envoyait sur le poteau.
 
A l’approche de la mi-temps, Grenoble imposait son rythme mais commettait beaucoup de fautes de main, notamment le centre Pierre Aguillon, qui par deux fois n’ajustait pas proprement sa passe à destination de l’ailier Rida Jahouer. 
Suite à un turn-over, Colomiers allait à son tour déployer du jeu. Bakaniceva puis Culinat perçaient plein fer, Govena héritait du ballon mais oubliait ses partenaires. L’arbitre signalait une faute des visiteurs qu’Hernandez manquait à nouveau.
 
Plutôt dominateurs devant, les locaux obtenaient encore une « pénaltouche » et enfonçaient une nouvelle fois les Grenoblois. Sur la sirène, Hugo Hernandez donnait cette fois 7 points d’avance à son équipe (13-6).
 
Un retour des vestiaires difficile
 
En effet, les Grenoblois abordaient la seconde période de plain pied. Blair Stewart croisait avec son premier centre Hunt, qui retrouvait Jahouer plein axe. Les locaux se mettaient à la faute et permettaient à Stewart de réduire le score à 13-9.
Sur la séquence de jeu suivante, les avants grenoblois avançaient sur 30 mètres. Stewart, toujours lui, donnait à hauteur à Dalla Riva qui perçait et trouvait Jahouer. L’ancien Montalbanais, très en jambe, faisait rebondir le jeu. L’ouvreur des visiteurs concluait un mouvement qu’il avait lui-même initié, et transformait son propre essai.
Grenoble passait devant pour la première fois de la rencontre à la 45e minute (13-16).
 
Une avance de très courte durée puisque Colomiers allait égaliser 5 minutes plus tard par l’intermédiaire de Hugo Hernandez suite à une progression de Govena, annihilée par un en avant de Culinat. Mais sur la mêlée, les Columérins mettaient au supplice les hommes de Fabrice Landreau, qui étaient pénalisés (16-16).
 
A la 65e minute, Blair Stewart continuait son sans-faute et Grenoble menait 16-19, puis 16-22, après un talonnage à la main columérin. Le duel de buteurs se poursuivait alors, et Hernandez égalisait après deux coups du sort. Dans un premier temps, sur une faute de l’ancien Clermontois Fabien Alexandre qui écopait d’un carton jaune, puis suite à une relance pas très inspirée du nouvel entrant Rory Teague. De 22 m en face, l’ouvreur local réglait la mire (22-22).



La fin du match était très crispante pour Colomiers puisque Grenoble confisquait le ballon, mais le stade Michel Bendichou pouvait pousser un ouf de soulagement lorsque Stewart rata le drop de la gagne. Un match nul plutôt logique qui arrange tout le monde et personne à la fois.



Ivan Petros

























Consulter les news récentes | Consulter les archives