COLOMIERS vs BIARRITZ : UN POINT C'EST TOUT !



Lundi 28 Mars 2016

Dimanche, Colomiers a battu Biarritz d'un souffle (20-19).
Mais ce souffle est celui de l'espoir pour le club à la Colombe. Sixième à trois points de Perpignan, le cinquième, il peut toujours rêver d'une place en demi-finale. Ce match, les Columérins auraient pu le gagner plus confortablement s'ils avaient su le tuer après avoir pris l'avantage à la marque. « C'est sûr, nous avions les moyens de mieux faire en terme d'écart », reconnaît Philippe Filiatre. Mais il s'empresse d'ajouter : « La victoire et le contenu nous satisfont pleinement ». Car Colomiers a signé une copie de qualité. Que lui a-t-il manqué pour s'éviter une fin de rencontre sous tension ? Une plus grande réussite de la part des buteurs (5/10 ; 14 points laissés au pied) aurait mis l'équipe dans le confort. «Effectivement, mais cela arrive de rater des tirs au but,tempère Philippe Filiatre. Face à une équipe solide en défense, il faut cependant valider par le pied le bon travail accompli pour la mettre à la faute sous peine de s'user mentalement et de sortir du match (ce ne fut pas le cas, N.D.L.R.). Et ces échecs peuvent encourager l'adversaire à continuer à faire des fautes.
» Ensuite, poursuit Philippe Filiatre, nous devons avoir le geste juste en zone de marque, en particulier dans les couloirs de jeu lorsque nous sommes dans l'avancée. Voilà un élément à corriger ».
 Colomiers poursuit donc sa course vers les demi-finales.
 « Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes, insiste l'entraîneur des lignes arrières. Le précédent bloc nous a infligé un handicap. Mais, dans les courses de chevaux, les gros poids parviennent parfois à gagner ».
Dans le steeple-chase de la Pro D2, Colomiers s'attaque à des obstacles piégeux. Les sept rencontres restant à disputer peuvent être considérées comme autant de matchs de phase finale. « Dans les deux sens du classement », précise Philippe Filiatre : « Pour ceux qui avancent comme pour ceux qui ne veulent pas reculer. »
Vendredi, vingt-quatre heures après le déplacement de l'Usap à Lyon, Colomiers jouera à Tarbes. « Un match très très important, mais pas encore décisif ». Pour continuer à croire à une place dans le quinté, il faudra rester en selle.
ladepeche.fr

Bonus vidéo : Permis de Rêver

 


Nos partenaires