AURÉLIEN BECO : REPARTIR SUR UNE BONNE DYNAMIQUE



Jeudi 24 Mars 2016

Le capitaine columérin Aurélien Beco évoque la rencontre à venir face à Biarritz, dimanche à Michel Bendichou (14h25).

Aurélien, comment s’est déroulée cette semaine ?
 
Ça a été une semaine studieuse, on a essayé de pointer du doigt et de corriger les choses qui n’allaient pas lors du précédent bloc. On a mis de l’intensité aux entraînements, on sait que c’est un gros match qui nous attend dimanche.
 
Surtout que Biarritz est en grande forme ces derniers temps…
 
Biarritz est une équipe qui a un bel effectif et qui n’est pas à sa vraie place au classement. Ils ont réalisé un mauvais début de saison mais depuis quelques temps, ils enchaînent les bonnes performances. Ils sont sur une série de 4 victoires consécutives, cela montre les qualités de cette équipe.
 
À quel type de match faut-il s’attendre dimanche ?
 
Biarritz est une équipe rugueuse mais qui est capable de produire du jeu et d’imposer de longues séquences de possession du ballon. On a pu le voir lors de leur dernière rencontre face à Narbonne, où ils ont réussi à monopoliser le ballon. Il nous faudra faire un match plein. 
 
À domicile, la victoire apparaît comme étant très importante…
 
On n’a plus le droit de fauter à domicile. On a laissé des points en route face à Mont-de-Marsan lors du dernier bloc, maintenant il faut renouer avec la victoire, et le plus tôt sera le mieux. À nous de faire en sorte de repartir sur une bonne dynamique.
 
Un succès permettrait également de rester collé aux équipes de tête…
 
Après il restera encore beaucoup de points à prendre derrière. Mais bon, si on se dit ça à chaque fois, il y a bien un moment où ça sera trop tard. Comme je l’ai dit, il nous faut prendre des points le plus rapidement possible.
 
Paradoxalement, malgré les trois défaites à l’extérieur lors du dernier bloc, tout n’a pas forcément été catastrophique, au contraire…
 
On n’a pas été récompensé de nos efforts à Albi, même si on a quand même réussi à décrocher le point de bonus défensif. Après à Bayonne, on était très content de pouvoir repartir avec un point. Mais ces deux points, on n’a pas su les bonifier à la maison face à Mont-de-Marsan. C’est ce qui rend le dernier bloc insuffisant au niveau comptable.
 

Nos partenaires