FLORIAN NICOT ET CÉDRIC COLL : "RIEN N'EST PERDU"



Samedi 05 Mars 2016

Si les Columérins étaient évidemment déçus de n'avoir fait que match nul (12-12) face à Mont-de-Marsan, ils restent néanmoins en course pour la qualification.  


Florian, Cédric, quelles sont vos premières réactions ? Est-ce deux points de perdus ?
 
Florian Nicot : Oui, clairement, il n’y a qu’à voir le vestiaire. À chaud, c’est un peu compliqué…
 
Cédric Coll : Deux points de perdus oui. On se devait de gagner ce match pour continuer à lutte pour la course à la qualification. Maintenant il ne faut pas s’arrêter à ça, il reste encore beaucoup de rencontres. Rien n’est définitivement perdu, ce championnat est très ouvert.
 
Les conditions climatiques vous ont-elles plus handicapé à vous qu’à Mont-de-Marsan ?
 
 F.N. : On peut le penser, mais après il ne faut pas non plus se chercher des excuses. On sait que l’on a beaucoup de matchs à jouer dans de telles conditions. Ce soir (vendredi soir, NDLR), il ne faut pas se réfugier derrière ça. On s’était préparé toute la semaine en sachant qu’on risquerait de jouer sous la pluie. Malheureusement, on n’a pas mis suffisamment d’ingrédients pour l’emporter.
 
C.C. : Je pense que oui. Maintenant les conditions climatiques sont les mêmes pour les deux équipes. Ça se joue à pas grand-chose. Je crois que l’on a été défaillant aujourd’hui, notamment en conquête. Il faut rester solidaires et relever la tête.
 
 
Il y a parfois eu beaucoup de tensions entre les deux équipes…
 
F.N. : Il y avait beaucoup de tensions, c’est clair. Ce fut un match difficile, dans des conditions peu évidentes avec parfois quelques mauvais gestes. Après c’est pareil, il ne faut pas se cacher derrière ça…
 
 
Maintenant se profile un déplacement à Béziers la semaine prochaine. Là aussi, ça ne va pas être facile…
 
F.N. : On savait que ça allait être un bloc difficile, avec trois déplacements pour une seule réception. Malheureusement, on n’arrive pas à décrocher la victoire sur notre seul match à domicile. Il va falloir encore travailler, relever la tête et tenter de récupérer les points perdus la semaine prochaine à Béziers.
 
C.C. : Béziers reste sur une défaite à domicile face à Biarritz et sur une grosse défaite face à Perpignan. Ils vont nous attendre de pied ferme. C’est une équipe qui ne nous réussit pas trop en plus. À nous d’être convaincus que l’on peut ramener quelque chose de ce déplacement. Il faudra y aller avec des convictions. Ça va très vite dans ce championnat, il faut surtout rester solidaires, c’est le plus important. Il faut donner tout ce que l’on a pour espérer finir à la meilleure place possible.  



Crédit photo : Gilles Cadario

Nos partenaires