FACE À ALBI, COLOMIERS ÉCHOUE D'UN RIEN



Samedi 20 Février 2016

Ce vendredi soir, Colomiers Rugby s’est incliné d’un tout petit point sur la pelouse d’Albi (18-17). Venione Voretamaya a marqué le seul essai de la partie.  
 
Décidemment, les Columérins n’y arrivent pas dans le Tarn. Comme l’année dernière, les hommes de Bernard Goutta et Philippe Filiatre ont en effet échoué de peu, de très peu même…
 
Après une semaine de repos et un week-end sans jouer, cette rencontre a clairement manqué de rythme. En première période, aucune des deux formations n’arrivait d’ailleurs à se créer une véritable occasion d’essai, même si Colomiers dominait légèrement, notamment en termes de possession du ballon.
Dans de telles conditions, ce sont les buteurs qui se chargeaient du reste : Raphaël Lagarde et David Skrela réussissaient trois pénalités chacun - à 100% de réussite pour le demi d’ouverture albigeois alors que Skrela échouait lui une fois.
 
 
Un vrai match de reprise
 
Le début du second acte était en revanche plus délicat pour les visiteurs et voyait le SCA prendre le plus gros avantage de la partie (54e, 15-9), grâce à deux nouveaux tirs au but de Raphaël Lagarde. Si les Bleu et Blanc réagissaient rapidement grâce à un gros effort en mêlée fermée (56e, 15-12), la seconde mi-temps était malheureusement du même acabit que la première…
 
Et pourtant, on aurait pu penser que les Columérins avaient fait le plus dur à la 73e. À la suite d’un joli mouvement, certainement la plus belle action de cette rencontre, l’ailier Venione Voretamaya aplatissait en coin, bien servi par Cédric Coll qui fixait parfaitement le dernier défenseur (17-15). Finalement, suite à une faute, et un carton jaune, de Martin Puech, Lagarde, en face des poteaux, donnait la victoire aux siens à quatre minutes du terme (18-17).
 
Colomiers n’a désormais plus gagné à Albi depuis sept rencontres mais ramène tout de même un point de bonus de son déplacement. Au classement, les coéquipiers d’Aurélien Beco sont cinquièmes (49 points) alors que les Albigeois recollent et ne sont plus qu’à quatre unités de nos Columérins.
 
 

 Crédit photo : Jean-Louis Mevel

Nos partenaires