COLOMIERS vs PERPIGNAN : DES COLUMÉRINS IRRÉSISTIBLES



Samedi 06 Février 2016

Magnifique succès de Colomiers Rugby face à Perpignan (41-16), bonus offensif à la clé, hier soir lors de la 18e journée du championnat de France de Pro D2. Les Columérins grimpent à la quatrième place !
 
Des sourires, de la joie et le sentiment du devoir accompli… Le vestiaire columérin était en fête hier à l’issue de la rencontre. Au sortir d’une grosse performance, pleine d’envie, les Columérins venaient de terrasser Perpignan et pouvaient savourer leur victoire bonifiée (41-16). À commencer par Benjamin Rioux, heureux « comme un cadet ». « Merci au groupe, j’ai l’impression d’avoir 15 ans. On a seulement gagné un match mais j’ai l’impression d’être le roi du monde », expliquait le talonneur.
 
Ce succès, Colomiers l’a acquis grâce à une seconde mi-temps splendide et spectaculaire. Profitant de sa supériorité numérique - carton rouge contre le deuxième ligne Chalureau en première mi-temps et cartons jaunes contre Rudy Chéron à la 52e et Mafi à la 68e - la Colombe a complétement surclassé l’USAP, marquant la bagatelle de six essais en 20 minutes. « On était tous à l’unisson en deuxième mi-temps, on a mis les ingrédients pour remporter cette rencontre et on a parfaitement su gérer notre supériorité numérique », racontait Thomas Dubois.
Forts de leur domination dans le secteur de la conquête (en touche et en mêlée), les Columérins inscrivaient le premier essai de la partie suite à un bon ballon porté, conclu par Mihai Macovei (53e). C’était ensuite au tour de Florian Nicot (58e), tout en puissance, d’Anthony Roux (62e), encore sur un ballon porté, de Romain Bézian (69e), puis de Morgan Saout (71e) en bout de ligne et enfin de Venione Voretamaya (73e).
 
Colomiers Rugby grimpe à la quatrième place
 
Grâce à ce succès, et profitant de la défaite d’Aurillac sur la pelouse d’Aix-en-Provence, Colomiers Rugby s’empare de la quatrième place du classement (48 points) et ne peut plus se cacher : la Colombe, comme d’autres écuries bien évidemment, est candidate aux phases finales. Conscients de ce nouveau statut à assumer, les Columérins réfutent néanmoins toute euphorie. « Il ne faut pas s’emballer et continuer à sortir des matchs comme ça pour prétendre aux demi-finales », prévenait Dubois. Même son de cloche du côté de Benjamin Rioux. « On ne va pas tirer de conclusions hâtives. »
 
Si la saison est encore longue, les hommes de Bernard Goutta et Philippe Filiatre ont livré hier une prestation majuscule. On serait même tenté de dire que hier soir, ce n’étaient pas les All Blacks sur le terrain, mais les All Bleus. 


Crédits photos : Jean-Louis Mevel

Nos partenaires