ROMAIN BEZIAN : "TARBES EST UNE ÉQUIPE SOLIDE"



Mardi 05 Janvier 2016

Joueur de Tarbes durant deux saisons avant d’arriver cet été à Colomiers, Romain Bézian est le mieux placé pour parler de la future rencontre entre Colomiers Rugby et le Tarbes Pyrénées Rugby, vendredi à 19h30 à Michel Bendichou.

Romain, ce match face à Tarbes est forcément spécial pour toi…
Bien sûr, j’ai passé deux belles années là-bas et c’est un club que j’affectionne. Ça sera forcément particulier étant donné que je connais la majorité de l’effectif, dont certains sont devenus des amis.

À ce titre, es-tu attristé par la situation du club (Tarbes est actuellement dernier de Pro D2 après s’être vu infligé un retrait de 15 points NDLR) ?
Evidemment. Je vais de temps en temps sur Tarbes et je vois que c’est une situation difficile pour eux, ils ne savent pas de quoi demain sera fait.

La reprise n’est-elle pas trop dure après la période des fêtes ?
Ça l’est surtout pour moi qui n’ai pas pu courir pendant trois semaines, physiquement je suis un peu juste. Il va falloir que je travaille un peu plus mais sinon on est contents de reprendre et de se retrouver. Et puis on ne va pas se plaindre, ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir deux semaines de vacances.

Tu as été utilisé ces dernières rencontres au poste de seconde-ligne. Quel est ton ressenti vis-à-vis de ce poste ?
Au début j’avais un peu d’appréhension mais au final ça ne me déplait pas, on a réussi à trouver une certaine alchimie avec Romain Memain. C’est un poste où je m’épanouis, je suis polyvalent et tant que je suis sur le terrain il n’y a pas de problème. J’ai vite trouvé mes repères, d’autant plus que j’avais déjà joué du temps de l’USAP à ce poste.

Ces 15 jours de repos vous ont-ils permis d’évacuer plus rapidement la lourde défaite subie face à Lyon ?
Si on analyse ce match, il y a 20 minutes où on arrive bien à tenir, mais après on prend un premier carton et on commence à flancher. Tout n’est pas à jeter. Mais bon maintenant on est tournés vers la rencontre face à Tarbes vendredi.

Justement, malgré son classement (16e et dernier de Pro D2), Tarbes est une équipe solide…
Oui, c’est vraiment une équipe solide qui s’appuie sur sa conquête et sur sa densité physique, avec des joueurs très puissants. Et puis sans leur 15 points de pénalité ils seraient presque à notre hauteur au classement. Ça ne va pas être facile, surtout si les conditions climatiques sont difficiles. On prépare cette rencontre avec le plus grand sérieux.

Surtout que pour rester dans le haut du tableau de Pro D2, il est important de gagner à domicile…
Oui bien sûr. Et puis on voit également que du douzième jusqu’à nous, il y a très peu d’écart au classement. Il faut gagner pour continuer à accrocher le wagon de tête.

Nos partenaires