ESPOIRS : UN DÉBUT DE SAISON CANON



Vendredi 19 Février 2021

Ils sont depuis cette saison dans la poule élite, le meilleur niveau national pour cette catégorie. Ils ont acquis leur place début septembre, après leur victoire face à la Section Paloise. Une accession qui permet aujourd’hui aux joueurs de Christophe Pigozzo et Romain Mémain, de faire face aux meilleures équipes de l'hexagone. Justement notre ex-capitaine, qui a raccroché les crampons en 2019, revient sur ce début de saison, et parle avec franchise sur plusieurs points. La Covid-19, ses valeurs, son rôle, la progression de son groupe ou encore la victoire à Paris le week-end dernier, il évoque tous ces détails pour décrypter ses premiers mois chez les jeunes de la Colombe.  

« Si je parle comme un vieux combattant, ça ne marchera pas sur le long terme ». Ce sont les mots de notre ancien deuxième-ligne. La page joueur est tournée, et il ne veut pas trop s'en servir auprès de ses joueurs : « J'essaye le moins possible de mettre en avant ma carrière professionnelle. C'est un avantage, car j'ai arrêté il n'y a pas si longtemps, donc les jeunes me connaissent en tant que joueur. Mais si je m'arrête à ça, je ne suis pas crédible comme entraîneur ». Le duo formé avec Christophe Pigozzo marche bien depuis septembre. Trois victoires face au Stade Rochelais, Stade Français et SU Agen. Mais aussi un match nul à domicile face au Stade Montois et deux défaites face à l'Aviron Bayonnais et au Stade Toulousain. Une cinquième place au classement de leur poule. Pour Romain Mémain, « le bilan est positif. La victoire à Paris nous remet dans le bain et dans la bonne partie du classement ». 

Présence dans la poule élite, des résultats sportifs encourageants, tous ces éléments permettent de venir aujourd’hui valider la formation à Colomiers Rugby, reconnue déjà depuis plusieurs années. Cette saison, plusieurs jeunes ont signé avec l'équipe professionnelle à l'image de Waël Ponpon et Hugo Djehi. L'entraîneur l'admet, cette montée dans le plus haut échelon national « valide la formation columérine. C'est important pour ces joueurs de jouer face à ce qui se fait de mieux chez les espoirs ». Une bonne chose pour l'ancien Columérin. Ces oppositions permettent à nos jeunes de faire face aux meilleurs joueurs de France de leur catégorie : « Cette saison les tire vers le haut. Ils voient un autre niveau d'engagement. Cela leur permet de se préparer au mieux et plus rapidement à ce qui se fait chez les professionnels en match et à l'entraînement ». 

Faire face à la crise sanitaire 

Cette saison 2020/2021 se passe avec un nouvel ennemi : la Covid-19. Une situation qui a vu de nombreux matchs être reportés pour Colomiers Rugby. Aujourd’hui, la Colombe doit rattraper encore trois rencontres. Romain Mémain l'avoue, « le rythme est compliqué ». Bordeaux, La Rochelle et Bayonne sont dans le même contexte. Seuls le Stade Toulousain et le Stade Montois ont pu jouer tous leurs matchs. Mais l'ancien capitaine des bleus et blancs, rappelle un élément essentiel tous les jours à ses protégés : « Ils sont tout de même des privilégiés. Ils ont de la chance de continuer leur championnat sans avoir trop de contraintes ». Des mots forts pour que ce groupe garde les pieds sur terre. Un état d'esprit qui permet aujourd’hui de réaliser de grandes performances chaque week-end.  

Romain Mémain tente également d’inculquer des valeurs fortes à son équipe. L'état d'esprit est « primordial » selon lui. Julien Sarraute et Fabien Berneau, les entraîneurs de l'équipe professionnelle, répètent souvent ce principe auprès de leurs joueurs. Une coïncidence ? Sûrement pas, c'est une valeur du club de Colomiers Rugby. L'ancien deuxième-ligne juge
« important de prendre du plaisir également sur le terrain. Je peux accepter des carences sur le plan technique. Et c'est mon rôle de les gommer notamment en touche et en mêlée. Les jeunes attendent cela de moi. Par contre, ce n'est pas négociable sur l'état d'esprit et l’engagement. Ils doivent être irréprochables ». 

Les yeux rivés sur Bordeaux

Ce samedi, nos espoirs reçoivent l'Union Bordeaux Bègles. Pour Romain Mémain, « c'est une belle équipe qui est joueuse. Elle a tout de même su gagner à Agen avec le bonus offensif ». C'est la première fois de la saison que les deux équipes vont se rencontrer après le report de leur face-à-face en début de saison, pour le compte de la deuxième journée. Les Bordelais sont derrière au classement, avec trois points de retard sur la Colombe, et trois matchs à rejouer comme Colomiers Rugby. Pour l’entraîneur, « le classement est pour le moment faussé et ne veut rien dire. Tous ces matchs reportés ne permettent pas pour le moment de voir véritablement la place de chacun ». 

Romain Mémain voit un enjeu important dans cette rencontre : « nous devons valider la victoire à Paris. Parce que perdre à domicile après être allé chercher ces quatre points au Stade Français, ça ne servirait à rien ». Le rendez-vous donc pris ce samedi à 15H pour nos espoirs, avec nous l'espérons un résultat positif pour franchir une nouvelle étape dans cette saison inédite. Nous vous communiquerons le résultat sur nos réseaux sociaux. 

Nos partenaires