COLOMIERS RUGBY vs. BÉZIERS : L'ESSENTIEL EST ASSURÉ



Vendredi 19 Février 2021

Colomiers Rugby a joué de nouveau un jeudi cette semaine avec la réception de Béziers. 11ème au coup d'envoi, les Biterrois sont venus avec des intentions. Nos Columérins ont très bien débuté la rencontre avec de beaux mouvements. Mais de nombreuses fautes de main ont permis à Béziers de rester dans le match. Colomiers Rugby s'impose, 12 à 9, mais avec des regrets par moment de ne pas avoir su mieux gérer leur domination. 

Comme il est souvent dit dans le rugby, le plus important ce sont les quatre points. Et c'est le cas pour nos bleus et blancs depuis hier soir. La victoire est là, mais elle laisse des regrets dans le jeu proposé, comme le concède notre centre Florian Nicot : « Content, mais frustré de ne pas avoir fait mieux sur certains mouvements ». 

Les dix premières minutes ont vu nos joueurs dominer la rencontre avec trois pénalités en notre faveur dont deux en mêlée. Une phase de la conquête qui a plutôt fonctionné. Notre demi de mêlée, Gilen Queheille décide alors de prendre les points à plus de cinquante mètres. Un superbe coup de pied qui passe entre les perches. Colomiers Rugby est lancé, 3 à 0. Sur le renvoi, nos joueurs réussissent à gratter le ballon et un mouvement s'enclenche avec Alexis Palisson jusqu'à Maxime Laforgue. La défense de Béziers est transpercée. L'action n'arrive pas au bout, mais nos bleus et blancs obtiennent une nouvelle pénalité pour placage haut. Sebastian Poet rajoute trois points de plus au compteur.

À ce moment-là, Colomiers domine largement la rencontre. Mais le problème, c'est que trop de fautes de main sont commises dans les mètres décisifs. Les Biterrois restent dans la partie comme l'explique notre ailier, Maxime Laforgue : « Nous n'avons pas su marquer quand il le fallait. On les a laissés dans le match ». Entre-temps, Gilen Queheille est sorti sur protocole commotion, et c'est donc le retour sur les terrains de notre international italien, Edoardo Gori, après plusieurs d'absence en raison d'une blessure.

Durant les vingt minutes suivantes, Colomiers continue de subir. Malgré tout, ils évitent à plusieurs reprises de prendre un essai avec des contres assassins de 80 mètres de la part de leurs adversaires. Par l'intermédiaire de leur ouvreur, Adrien Latorre, les hommes de David Aucagne égalisent, 6 partout, tout est à refaire. Juste avant la pause, nos joueurs vont passer par toutes les émotions. 38ème minute, Béziers est de nouveau pénalisé, et le troisième-ligne, Éloi Massot reçoit un carton jaune. Notre ouvreur argentin décide d'aller en touche. Mais sur l'action suivante, nos adversaires récupèrent le ballon et un nouveau contre s'amorce avec un jeu pied. C'est un retour héroïque de 80 mètres de Maxime Laforgue qui permet d'éviter un essai biterrois. La sirène retentit, et nos Columérins tapent en touche pour repartir aux vestiaires. 

Un deuxième acte serré et stressant 

Nos Columérins ont du mal à entrer dans cette deuxième période. Béziers gère, en étant en infériorité numérique. Mais c'est bien nos bleus et blancs qui vont passer de nouveau en tête. C'est encore une fois en mêlée que Colomiers va s’imposer. Sebastian Poet passe alors trois points de plus. Jusqu'à l'heure de jeu, nos entraîneurs Julien Sarraute et Fabien Berneau réalisent de nombreux changements pour apporter de la fraîcheur. Edoardo Gori, Jules Soulan et Youssef Saaidia font notamment leurs entrées. Mais aussi Yann Peysson, notre jeune troisième-ligne, pour son premier match de la saison. À la 54ème minute, nos Columérins sont proches de prendre le large au score. Après plusieurs temps de jeu, le ballon est écarté au large jusqu'à l'aile de Peni Rokoduguni. Il casse trois placages et s'en va vers la ligne en coin. Mais comme à Biarritz, le pied dépasse en touche, essai refusé.

Nos bleus et blancs n'abdiquent pas et continuent de pilonner la défense adverse. L'arbitre signale un hors-jeu. Jules Soulan réussit son coup de pied et rajoute trois points de plus au compteur, 12 à 6. Les changements vont alors continuer avec les entrées de Guillaume Tartas, Beka Sheklashvili, Josua Vici et Jean Thomas. Malgré l'écart pris au score, ils ne vont pas réussir à se libérer durant les vingt dernières minutes, bien au contraire. Le souvenir de Biarritz encore dans les têtes ? À cinq minutes de la fin, Béziers revient à trois longueurs. La tension est maximale sur la pelouse. Plus que trois minutes, trois points d'écarts et un dernier ballon pour les Biterrois avec une touche dans notre camp. 
Cette fois-ci, la chance a tourné avec un lancé pas droit. Mêlée pour Colomiers, et Alexis Palisson dégage avec difficulté en touche, mais c'est surtout synonyme de victoire. Bravo à tous les joueurs !

L’entraîneur Fabien Berneau avoue après la rencontre « ne pas avoir été surpris par cette équipe de Béziers. Elle était sur une mauvaise dynamique mais elle reste agressive et ne lâche rien. De notre côté, nous sommes contents de la victoire, mais pas satisfaits du contenu. On a manqué d'efficacité ». Une deuxième victoire de rang après Rouen, avant de gros déplacements. En attendant les résultats de ce week-end, Colomiers Rugby est de retour dans le Top 4, derrière Biarritz.

Un calendrier important

Les prochaines semaines vont être importantes pour nos Columérins. Deux déplacements face à des concurrents directs entre Nevers et Grenoble, avant de terminer ce bloc avec la réception de Valence-Romans. Fabien Berneau en est conscient : « On ne lâchera pas un match. Nous avons bien l'intention de rester dans les places qualificatives ».

Même son de cloche du côté de notre centre Florian Nicot, fraîchement arrivé au club en tant que joker médial : « On va jouer des concurrents directs dans les prochaines semaines. On ne doit pas passer à côté. Nous voulons rester dans les six, et nous allons continuer de travailler, toujours dans l'humilité ».

Rendez-vous donc jeudi prochain à 20H45 à Nevers.

Nos partenaires