INTERVIEW : YOUSSEF SAAIDIA



Mercredi 17 Février 2021

Youssef Saaidia est arrivé au club en 2012. Il a connu toutes les étapes de sa formation avec la Colombe, jusqu'à la signature avec l'équipe professionnelle en 2018. Une ascension ralentie en 2019 avec une rupture des ligaments croisés. Aujourd'hui, il revient doucement mais sûrement. Cette saison, il a participé à neuf rencontres dont quatre comme titulaire, pour deux essais inscrits. Il revient sur sa relation avec les autres talonneurs ou encore sur la réception de Béziers ce jeudi soir. 


D'abord, est-ce que tu peux nous parler de ton début de saison ? 

Personnellement, je ne me sens pas encore à 100% après ma blessure. Cela faisait un moment que je n'avais pas joué. Petit à petit, je retrouve du temps de jeu et des sensations. Je dois encore bosser et progresser sur les fondamentaux pour un talonneur : la mêlée et la touche. 

Justement, est-ce que le confinement de la saison dernière a rendu plus difficile ton retour ? 

Non au contraire. Cette situation m'a donné plus de temps pour retrouver les terrains. Ce confinement m'a permis de bosser. Pour moi, cela a été bénéfique, et puis du coup je n'ai pas raté beaucoup de rencontres. Par contre sur le plan collectif, c'était plus difficile. Cette fin de saison a stoppé notre lancée. 

Actuellement, vous êtes quatre talonneurs à Colomiers Rugby avec Thomas Larrieu, Ronan Chambord et Hikawera Elliot, pour un poste. Comment ça se passe cette concurrence ? 

Il n'y a pas de concurrence déloyale. C'est dans une très bonne ambiance. Nous ne sommes plus des enfants, et nous savons que c'est le meilleur qui va jouer à chaque match. On s’entraîne et on travaille ensemble. On se tire la bourre. Je sais que pour moi c'est une bonne chose. J'ai tendance à me reposer sur mes acquis. Je vois qu'il y a de la bonne concurrence, alors je bosse encore plus. 

Aujourd'hui, quels sont tes objectifs avec la Colombe ? 

J'aimerais jouer des phases finales avec Colomiers. J'en ai déjà fait quand j'étais petit, mais comme ramasseur de balles. Ce serait une belle chose pour le groupe. La saison dernière, j'ai eu droit à la double peine entre ma blessure et l'arrêt du championnat. J'espère que nous aurons plus de chance, et que nous allons atteindre cet objectif cette année. 

Ces quatre points pris à Rouen vendredi dernier, ils font du bien aux têtes après cet aller-retour face à Biarritz ? 

Je n'ai pas joué face au Biarritz Olympique. Mais, la défaite à la maison a fait mal. Nous avons fait une belle rencontre à Aguiléra à 13 contre 15 avec un très bon état d'esprit. Cette victoire face à Rouen confirme ces belles choses que nous avons pu montrer. Elle va permettre de relancer la machine. 

Ce jeudi soir, Colomiers Rugby reçoit Béziers. Comment cette rencontre est abordée dans le groupe ? 

C'est une belle réception et cela va être un gros match. La météo va être bonne, les deux équipes vont sûrement envoyer du jeu. Du côté des avants, il va falloir une grosse conquête et une bonne défense, face à cette équipe de Béziers.

Nos partenaires