PERPIGNAN vs. COLOMIERS : UNE DÉFAITE, MAIS AVEC LES HONNEURS



Vendredi 22 Janvier 2021

Colomiers Rugby s'est déplacé ce jeudi soir dans l'antre d'Aimé Giral. Un véritable choc de cette 17ème journée de ProD2 entre le leader et le quatrième. 12 changements ont été réalisés par Julien Sarraute et Fabien Berneau par rapport à la victoire de la semaine dernière face à Carcassonne. Une rencontre face à Perpignan qui fut difficile avec au bout une défaite, 28 à 12, mais avec des espoirs. 
 
Ce match avait un goût de revanche pour Perpignan. Nos Columérins s'étaient imposés à l'aller au stade Michel-Bendichou, 23 à 18. Les Catalans avaient pour objectif de remettre les compteurs à zéro en allant chercher une neuvième victoire sur les dix derniers matchs. Le début de rencontre est très équilibré avec deux grosses défenses qui se font face.

La première opportunité est pour nos joueurs avec notre arrière Thomas Larregain, qui tente une pénalité à cinquante mètres face aux poteaux. La distance y est mais elle passe légèrement à gauche. Jusqu'à la 20ème minute, le jeu reste fermé. Mais la machine perpignanaise se met en route avec ses individualités. La défense columérine fait front mais la paire de centres de Perpignan décide de taper un coup de rasant dans le dos de la défense. Notre ailier Peni Rokoduguni ne peut que sortir en touche pour éviter la pression adverse. Sur cette séquence, les avants catalans vont enchaîner les temps de jeu jusqu'à la percée de l'ailier George Tilsley. 7 à 0 après 22 minutes de jeu, nos bleus et blancs ne déméritent pas. Le problème : les joueurs à la Colombe réalisent trop de fautes de main et rendent rapidement le ballon notamment dans les rucks. Sur une nouvelle offensive columérine, nos joueurs se font surprendre par une interception du centre Afusipa Taumoepeau. Il s'en va aplatir entre les perches. 14 à 0, Perpignan vient deux fois dans notre camp pour deux essais. 
 
Comme le concède notre entraîneur des avants Fabien Berneau, «nous avons fait face à une équipe très réaliste en première mi-temps. Ils sont venus deux fois chez nous, pour deux essais». Le reste du premier acte reste stérile avec quelques occasions manquées à cinq mètres de la ligne pour nos joueurs. Juste avant la mi-temps, l'arbitre du soir, monsieur Marbot, demande la vidéo après un potentiel placage haut sur notre jeune pilier Guillaume Tartas. Du côté de Colomiers, il est réclamé un carton rouge. Mais finalement, l'arbitre décide de rester sur une pénalité pour Perpignan. 14 à 0 pour les locaux avant de retourner aux vestiaires. 
 
Une deuxième mi-temps avec plus d'automatismes 
 
Trop d'erreurs ont été commises dans les derniers mètres durant la première mi-temps pour espérer quelque chose. Mais le deuxième acte est tout autre, et les mots des entraîneurs ont dû être importants pour remobiliser les troupes. Fabien Berneau confirme en après-match «qu'en deuxième période, la vague s'est inversée et nous avons su prendre le dessus». Dès la 41ème minute, notre troisième-ligne Martin Chiappesoni perce au centre du terrain mais il est arrêté à deux mètres de l'en-but. Finalement, nos joueurs vont commettre un nouvel en-avant. Julien Sarraute procède alors aux premiers changements avec l'entrée de Bastien Vergnes à la place de Waël Ponpon. Mais dans les dix minutes suivantes, Colomiers Rugby va encaisser deux nouveaux essais. 28 à 0, le score est lourd et Perpignan obtient pour le moment le bonus offensif. 
 
Les vingt dernières minutes vont être importantes pour nos joueurs. Il y a d'abord l'entrée en jeu de Robin Graulle au poste de demi de mêlée, son premier match chez les professionnels. Pas facile au vu du contexte. Il va venir tout de même apporter son dynamisme pour mobiliser les derniers efforts de l'équipe et ouvrir le compteur. Perpignan va concéder trois cartons jaunes. Le paquet d'avants de nos bleus et blancs va alors dominer les secteurs de la conquête jusqu'à obtenir un essai de pénalité à la 74ème minute. Sur la sirène et après un nouveau ballon porté, notre capitaine du soir Mihai Macovei vient inscrire le deuxième essai. Petite satisfaction malgré la défaite, le bonus offensif est retiré à nos adversaires juste avant le coup de sifflet final. Colomiers Rugby s'incline 28 à 12 mais avec les honneurs. Pour Fabien Berneau, l'équipe est «déçue des défaillances défensives qui ont amené trop rapidement ces points. Mais ce soir, je suis content de l'état d'esprit du groupe. Nous faisons confiance à tout le monde, et ce soir ils ont répondu présents». 
 
La prochaine rencontre s'annonce décisive pour la Colombe avec la réception de Biarritz, concurrent direct. Rendez-vous donc jeudi soir prochain à 19h, pour ce nouveau choc de la ProD2 pour nos joueurs. 

Nos partenaires