INTERVIEW : GUILLAUME TARTAS



Mercredi 20 Janvier 2021

Guillaume Tartas est arrivé au centre de formation de Colomiers Rugby en 2017. Il a signé son premier contrat professionnel avec le club cet été jusqu'en 2021. Avant l'arrêt du championnat, il avait disputé dix rencontres avec les bleus et blancs en ProD2. Cette saison, il en est à six matchs dont deux comme titulaire. Une ascension rapide à la hauteur de ses ambitions pour notre pilier columérin. 


D'abord, quel jugement portes-tu sur ton début de saison après la signature de ce premier contrat ? 

C'est très clairement dans la continuité de la saison dernière. Pas grand-chose n'a changé depuis mon intégration avec les professionnels en 2019. C'est un groupe exceptionnel. C'est pour moi un pur bonheur de jouer avec Colomiers Rugby chaque semaine, mais aussi de m'entraîner avec ces joueurs. 

Quels sont tes objectifs et tes axes de progression pour 2021 ? 

Mon principal objectif est de signer de nouveau avec Colomiers Rugby. Après, les deux éléments que je souhaite améliorer cette année, c'est d'être plus propre en mêlée et d'être plus présent dans le jeu. 

Sur le plan personnel, quel est ton match référence cette saison pour le moment ? 

Je pense que c'est l'entrée face à Nevers lors de la 11ème journée. C'est celle qui me ressemble plus. On rentre à vingt minutes de la fin avec Beka (Sheklashvili) et Hikawera (Elliot). Ce sont les minutes les plus importantes de cette rencontre. On joue une mêlée où on obtient un essai de pénalité. Et puis derrière en défense, nous avons été solides et solidaires pour ne rien lâcher. Au bout, on a cette victoire. 

Tu es notamment en concurrence avec Thomas Dubois, titulaire au poste de pilier gauche. Quelle est ta relation avec lui ? 

Elle est formidable. Comme je le disais, ce groupe vit bien et il n'y a pas de méchanceté entre nous. Nous sommes une équipe avant tout. Avec Thomas, on s'entend super bien et la concurrence est saine. Il a une grande expérience en ayant joué beaucoup de matchs en ProD2. Ses conseils sont toujours bien et importants pour moi. 

Les trois derniers essais encaissés ont été sur des ballons portés contre Vannes et Carcassonne. Comment expliques-tu cette défaillance ? 

Comme nous, les adversaires regardent à la vidéo. Vannes, on le savait qu'ils étaient forts sur ce secteur. Contre Carcassonne, on prend cet essai sur ballon porté. Ils ont forcément travaillé cette partie de la conquête en regardant nos précédents matchs. Nous faisons la même chose. Mais personnellement, je pense que la défense des ballons portés se joue en partie dans la tête. 

En 2019, Gurthrö Steenkamp est arrivé comme intervenant à la mêlée. Aujourd’hui, quel est son apport ? 

Quand il parle, tu bois ses paroles tout simplement. Il a tout gagné dans sa carrière. Nous sommes un groupe assez jeune. Il amène donc sa sérénité et son expérience qui fait beaucoup de bien à l'ensemble de l'équipe. Les détails qu'il nous fait travailler, ce sont ceux qui nous permettent de faire la différence aujourd’hui en match. 

Comment abordez-vous le déplacement chez le leader de la ProD2, Perpignan, ce jeudi soir ? 

Nous le préparons comme tous les autres matchs. Nous nous entraînons sérieusement pour pouvoir faire une bonne performance. Bien évidemment, tout le monde veut jouer ce genre de rencontre. Il y a de l'excitation et en même temps du stress. C'est aujourd’hui une grosse équipe de notre championnat, voire la meilleure. Cela va être un gros match ce jeudi. 

Nos partenaires