LA CHRONIQUE DE JPP #7



Mardi 20 Octobre 2020

COUVRE-CHEF.
 
Une victoire, la quatrième consécutive, assortie d’un bonus offensif, le premier de la saison, cela mérite bien un coup de couvre-chef. Une nouvelle fois, l’esprit de corps des Columérins a fait merveille pour déboucher vendredi  sur un match complet où le collectif s’est exprimé à 99,9%. Sur cette dynamique Colomiers peut envisager la suite avec sérénité. Ce ne sera pas comme prévu jeudi soir à Biarritz, des joueurs basques étant positifs à la Covid-19. La rencontre est donc reportée.

En attendant, Colomiers a donc atomisé Soyaux-Angoulême, 53 à 11. Ses joueurs, disciplinés (9 pénalités, un carton jaune pour Vici cependant) contrairement à leurs adversaires (21 sanctions), ont tout d’abord creusé les fondations de leur succès (15-3 au repos) en s’appuyant sur une conquête efficace et un Jules Soulan impeccable dans l’exercice des tirs au but (11/11 pour 28 points au total) pour concrétiser le travail des « gros » bien organisés autour de la poutre Anthony Coletta, un sacré guerrier celui-là. Et leur défense a annihilé les velléités charentaises, ne se faisant surprendre qu’une fois sur une épreuve de force.

Petit à petit, la Colombe a bâti le nid du succès. Place alors au feu d’artifice de la seconde mi-temps avec un premier essai signé Joshua Vici mis sur orbite par Alexis Palisson et ses cannes de feu.  Quatre autres réalisations suivront dont trois pour Hikawera  Elliot – hip hip hip Hika ! Dans un final frappé du sceau du panache, la cinquième est l’œuvre du flanker Wael Ponpon, sa première à ce niveau. Auteur d’une prestation des plus convaincantes, ce jeune homme de 23 ans, élève du centre de formation columérin,  a hérité du capitanat pendant quelques minutes. Tout un symbole.

Couvre-chef bas, les gars.

Colomiers (17 points en 5 matchs) se positionne à quatre longueurs des coleaders, Perpignan et Vannes, qui ont joué une fois de plus. Le classement reste perturbé, trois matchs supplémentaires ayant été reportés lors de cette sixième journée. Sept équipes (Perpignan, Vannes, Aurillac, Nevers, Béziers, Grenoble et Soyaux-Angoulême) sur seize sont à  jour. Trois (Oyonnax, Mont-de-Marsan et Montauban) comptent deux rencontres en retard. Biarritz et Colomiers seront dans le même cas après la septième journée. La Covid, encore…

Pour l’instant, le prochain rendez-vous des Columérins, face à l’USAP au stade Michel-Bendichou, est fixé le vendredi 30 octobre à 18 heures, couvre-feu oblige. Une annonce faite avec une prudence de circonstance. La Covid, toujours…

Concluons avec une pensée pour Paul Pimienta, sérieusement blessé en début de rencontre vendredi avec une suspicion de rupture des « croisés ». Dans ce cas, sa saison serait d’ores et déjà terminée. Souhaitons lui le meilleur des rétablissements et de se consoler en savourant le parcours de ses coéquipiers, si toutefois ils peuvent l’achever. La Covid, encore et toujours…

Nos partenaires