LA CHRONIQUE DE JPP - ACTE 24



Mardi 11 Février 2020

GRAND BRAQUET.

Sur le grand  braquet, Colomiers avale avec réussite les étapes du Tour de France de Pro D2. Aurélien Beco et ses coéquipiers viennent d’en enlever huit consécutivement, série en cours. Ils ont ainsi réalisé un carton plein lors du premier bloc de la phase retour comme lors du dernier de la phase aller. Faut dire qu’ils y ont mis beaucoup de cœur, comme Paulette, la fille du facteur (« À bicyclette », Montand).

Après dix-neuf journées, Colomiers est deuxième avec le même nombre de points, 63, que le leader, Perpignan. La saison dernière, le club à la Colombe n’en totalisait que 61 au terme d’un parcours douloureux. Sur le plan comptable, le bilan du bloc est évidemment parfait.

Il n’est pas question de bouder notre plaisir. Car la perfection n’existe probablement pas. « La désirer est la plus dangereuse des folies », écrivait  Alfred de Musset. Cela n’empêche pas les entraîneurs, perfectionnistes, de chercher à s’en approcher. Et il y a encore du pain sur la planche. Un manque de précision et de maîtrise est sans doute à la source des scories qui provoquent bon nombre de pertes de balles sur en-avant et, surtout, l’indiscipline. Avec 31 cartons jaunes, Colomiers est largement en tête du classement des « biscottes ». Pratiquement le double de l’Usap (16). Un jour ou l’autre, les sanctions pourraient coûter très cher.

Bon mais le désir de produire du jeu et l’état d’esprit affiché sont louables. Tout comme l’efficacité défensive - Colomiers a la deuxième défense du championnat - où transparaît cet état d’esprit. Et ce qui semblait en début de saison aussi inimaginable qu’une escalade du Ventoux avec bonnet, moufles et polaire sous le soleil brûlant de juillet est aujourd’hui à la portée des Columérins. Sauf séisme de forte magnitude sur l’échelle de Richter, avec 15 longueurs d’avance sur le septième, la qualification est presque dans la musette. Mais ils peuvent espérer faire mieux. De plus en plus fou ? Ils peuvent rêver d’un barrage à la maison. Voire… Chut !

Alors ? Pour l’heure, il faut savoir raison garder, faire preuve d’humilité et essayer d’échapper aux crevaisons, sauts de chaîne, bordures, chutes et coups de pompe. Après … « L’espérance est un emprunt fait au bonheur » (Joseph Joubert). Il reste onze étapes dont certaines de haute montagne. À commencer par la prochaine, la venue de Nevers dimanche. Pourvu que l’indiscipline n’accentue pas le pourcentage de la pente…

Avant de conclure, nous avons choisi comme Columérin du premier bloc 2020 Jules Soulan, très bon baguette en main, brillant relais de Thomas Girard dans le rôle du buteur.

Nos partenaires