JOUE-LA COMME PAPA : QUAND LES FISTONS PRENNENT LA RELÈVE.



Vendredi 07 Février 2020

Lors de la saison 2007/2008, Gildas Moro, deuxième ligne historique de Colomiers Rugby, tire sa révérence après avoir tout connu sous le maillot columérin. C’est alors que le 17 janvier 2020, Moro réapparaît sur la feuille du match Colomiers vs. Béziers. Cette fois-ci c’est Victor, jeune 3/4 centre de 21 ans qui foule la pelouse de Michel-Bendichou. L’occasion pour nous de revenir sur les duos pères/fils de Colomiers Rugby.

Gildas et Victor Moro
Vendredi 17 janvier, lors de la victoire de Colomiers face à Béziers, un nom attirait les regards, « Victor Moro », qui n’est autre que le fils de Gildas Moro, un des joueurs emblématique de Colomiers Rugby. Ayant débuté sa carrière lors de l’exercice 1998/1999, Gildas aura porté pendant près d’une décennie les couleurs de la Colombe. Entre participations à la H Cup et Top 16, il aura connu une carrière faite de succès, qui se verra couronnée du Challenge Européen en 1998, ainsi que de deux titres de Champion de Fédérale 1 en 2005 et en 2008.

Face à Béziers, c’est son fils Victor qui prenait la relève. Bien qu’ayant seulement 21 ans, ce dernier semble posséder toutes les qualités nécessaires pour consolider sa place dans l’effectif de Colomiers, ce qui laisse espérer qu’il pourrait avoir une carrière au moins aussi brillante que celle de son père !

Son petit frère, Valentin, faisait lui aussi partie de la famille columérine, ayant notamment participé aux conquêtes du Challenge Gaudermen en 2016 et la Coupe Crabos en 2019.


Stéphane et Yann Peysson
Autre nom reconnu dans les travées du Stade Michel Bendichou, celui de Stéphane Peysson. Lui aussi, comme son compère cité plus haut, a fait partie des épopées européennes du club (1998/1999, 1999/2000, 2000/2001). De retour pour la saison 2004/2005, il remporta lui aussi le Trophée Jean-Prat.

Yann, qui n’est autre que son fils, fait lui aussi partie de la maison columérine. Du haut de ses 19 ans, ce troisième ligne imposant (1m92 pour 103 kg) compte déjà une sélection avec l’effectif professionnel de Colomiers (contre Provence Rugby, saison 2018/2019). Au niveau international, il a raflé avec l’Équipe de France U18 la médaille d'argent aux J.O. de la jeunesse à Buenos Aires en 2018. Papa Stéphane, avait lui aussi arboré le maillot tricolore, en 1988, avec l’équipe de France Universitaire.

À Colomiers Rugby, un Peysson en cache toujours un autre : Jean-Louis Peysson, père de Stéphane et grand-père de Yann, œuvre à l’école de rugby de Colomiers depuis de nombreuses années.

La famille Skrela
Skrela, aussi, est un nom dont on se rappellera au sein du club de la Colombe. Jean-Claude Skrela fut entraîneur du club lors de la saison 1994/1995. David son fils, qu'on ne présente plus, a participé à une centaine de rencontres pour Colomiers Rugby de 1997 à 2003, puis de 2013 à 2016. Aujourd’hui, il a intégré le staff de la Colombe, en prenant en charge le jeu au pied de l’équipe première.

Il y en a bien d'autres à l'école de rugby, et nous ne pourrons pas tous les citer ici, mais n’oublions pas les deux fistons de Fabrice Culinat ainsi que la petite Chloé Skrela qui font leurs gammes à l’école de rugby, en attendant de pouvoir intégrer dans quelques années les équipes premières comme leurs papas.

Comme quoi, à Colomiers Rugby, c’est vraiment une histoire de famille. 

Nos partenaires