CHALLENGE PAUPY-LAZERGE



Lundi 27 Mai 2019

Ce jeudi 30 mai 2019, c'est Tournoi Paupy-Lazerge à Colomiers !
Début des rencontres à 10h, au stade Michel Bendichou.

À cette occasion, nous avons interviewé Serge Toneguzzo (co-Président de l’Association de Colomiers Rugby) ainsi que Maurice Guibert (Secrétaire Général de l’Association) afin qu'ils évoquent ce tournoi annuel et historique.

L'édition 2019 accueillera 13 clubs : 
- RC St-Jory Bruguières
- US Usselloise 
- AS Passage Rugby 
- JA Isle Rugby
- Cahors Rugby
- RC Saudrune
- RC Hyères-Carqueiranne-La Crau
- Tournefeuille Rugby
- SC Mazamétain
- Royan Saujon Rugby
- Rugby Canton Puy L'Evêque
- Racing Club Labarthais
- et bien sûr, Colomiers Rugby !


Parlez-nous du challenge Paupy-Lazerge.. 

MG :La première édition du tournoi date de 1972 !
ST :À ses débuts, il faisait participer plusieurs catégories, certaines éditions ont déjà accueillies plus de 1200 enfants. Face à tant de participants, nous devions faire disputer des rencontres sur des terrains en herbe situés au complexe André Roux. À deux pas du stade Michel Bendichou, les terrains ne disposaient pas de poteaux, ce qui n’était pas trop important, les catégories plus jeunes n’ayant pas à buter ! Généralement, ce tournoi accueille entre 700 et 800 jeunes, c’est une véritable « fourmilière », où le principal challenge réside dans la gestion du timing sur chaque rencontre…
Au début, nous accueillions énormément d’équipes qui venaient de la France entière, on parle d’une époque où il n’existait pas autant de tournois sur le territoire national.

MG : Aujourd’hui le tournoi est plus local, avec quelques touches « d’exotisme » ! Nous recevons encore des participants qui viennent de loin : de Vendée, de Bretagne, du Var…
Au vue du grand nombre de participants, cela a été un des plus grands tournoi de France à une époque. Aujourd’hui toutefois, nous avons réduit le nombre d'équipes, la catégorie U14 ne sera pas représentée sur cette édition par exemple. Les catégories présentes seront les U8, U10, U12, tous en première année, avec une exhibition de la pépinière, lors de la pause déjeuner, qui opposera Colomiers à l’équipe de La Saudrune.
ST : Pour parler en "chiffres", ce tournoi c’est 13 clubs, 28 équipes, environ 400 enfants, 80 éducateurs, 80 bénévoles, 112 rencontres…
C’est un gros tournoi, il est connu et reconnu. Nous remercions d’ailleurs la Mairie de Colomiers qui nous aide chaque année à la bonne organisation de ce tournoi !
 
Racontez nous l’historique du nom, le Challenge "Paupy-Lazerge".
 
MG : Raymond Paupy était le Président qui a recrée le club de Colomiers Rugby en 1963, et qui a aussi voulu créer ce tournoi de jeunes, puisqu’il estimait qu’un club de rugby comme Colomiers se devait d'organiser un événement aussi important.
Jean-Pierre Lazerge a lui été joueur et éducateur à Colomiers, c’est lui qui a été à l’origine de la création des « premiers pas » à l’époque, à savoir, des catégories moins de 6 ans ! Il avait la réelle volonté de s'occuper des tout petits. Pour l’anecdote, lorsqu’on demandait à Jean-Pierre ce qu’il apprenait aux enfants, celui-ci rétorquait : « à attacher ses lacets » !
Après avoir créé cette catégorie U6 à Colomiers, le Comité départemental a décidé de créer cette compétition qui n’existait pas auparavant, et je ne sais pas si cette compétition existait ailleurs en France. Cela remonte quand même à 20 ou 25 ans. Le rugby à l’époque ne pouvait être commencé qu’à 8 ans. La Fédération française de Rugby a fait un volte-face important, en se rendant compte que tous les autres sports pouvaient être pratiqués dès l’âge de 5-6 ans. Depuis ce jour, il est possible de débuter le rugby dès l’âge de 5 ans révolus.
 
Comment qualifieriez-vous ce tournoi ?

ST : Pour moi il faut que ce tournoi reste un événement ludique, il faut que les gosses s’amusent. Dans mon esprit, c’est ça. L’esprit de compétition toutefois est quelque chose que l’on ne peut pas empêcher aux jeunes participants. Les enfants, ils veulent gagner, et ça c’est normal ! Mais ce que je souhaite, c’est d’avoir un tournoi qui se passe dans le calme, où les enfants peuvent jouer, avant tout. Se retrouver et jouer.
 
Comment cette compétition pourrait évoluer selon vous ?
ST : Nous aimerions réintégrer les U14, c’est une catégorie où les jeunes commencent à développer un très beau jeu. Toutefois, il sera toujours difficile d’attirer les « grosses écuries », car nous sommes sur une période très proche de la finale du Super Challenge de France.
 
MG :Nous aimerions également rajouter des féminines à ce tournoi. Je pense que nous y arriverons très prochainement. La chose importante, lorsqu'on organise une compétition qui devient mixte, c’est évidemment l’aspect logistique, avec une nécessité d’avoir plus de vestiaires pour accueillir d’un côté les garçons, de l’autre les filles. Mais ce serait une superbe évolution pour cet événement, et dans l’ère du temps qui plus est. À ma connaissance, il n’y a pas beaucoup de tournois qui regroupent filles et garçons.

Rendez-vous jeudi 30 mai au stade Michel Bendichou, pour cette nouvelle édition du Challenge Paupy-Lazerge !

Nos partenaires