[REVUE DE PRESSE]



Mercredi 10 Avril 2019

Les jeunes Columérins maîtres de leur destin
Article paru dans la Dépêche du midi le 11 avril 2019.

«Jusqu'à la 80e minute on était en demi-finale pour l'accession, ça fait partie du rugby», souffle Thierry Barbière l'un des entraîneurs des Espoirs de Colomiers, avec Mickael Carré. Face à Castres, le week-end dernier, un malheureux ballon perdu dans les deniers instants a provoqué la défaite de l'USCo (15-19) et obligé l'équipe à disputer un match couperet à Albi où la victoire sera obligatoire, le dimanche 28 avril.
Quatrième du classement de la poule 3 dite «d'accession», Colomiers est en passe de se qualifier pour les demi-finales synonymes de montée dans le groupe Elite.
Un déplacement périlleux
À l'aube de la dernière journée, les jeunes Columérins sont au coude à coude avec Castres, Nevers et Albi. «Ce sera une demi-finale tout simplement», annonce Thierry Barbière pour parler de ce dernier rendez-vous de la phase régulière. «On ne doit compter que sur nous-même et pas sur les autres d'autant qu'Albi peut nous dépasser au classement en cas de victoire bonifiée», précise le coach dont l'effectif «reste mobilisé» et prêt à tout donner pour ce périlleux voyage dans le Tarn.

«On a notre destin en main», résume parfaitement le technicien dont les protégés s'étaient imposés 34-7 au match aller. Ce coup-ci, un ticket pour le niveau supérieur est en jeu et Thierry Barbière s'attend à un tout autre type de match. «Albi est très solide devant, c'est une équipe rugueuse et agressive», prévient-il avant de revenir sur la première confrontation entre les deux clubs : «On avait surtout bien réussi à négocier deux trois ballons de contres en début de deuxième période notre performance ne veut donc pas dire qu'ils sont moins bons, attention».
Une revanche sur 2018
Passés proches de la montée l'an passé avec une défaite contre Biarritz lors de cette même finale d'accession (31-16), les Columérins veulent prendre leur revanche et enfin accéder à l'Elite de leur catégorie mais pour le staff pas question d'évoquer une éventuelle qualification. «Albi, Albi, Albi», répète inlassablement Thierry Barbiere au moment de lui demander le programme des semaines à venir. «On est focalisé sur ce match, après on est en place l'organisation ne va pas changer», assure l'entraîneur de Columérins qui ont plus que jamais leur destin en mains.


Maxime Brossard

Nos partenaires