[REVUE DE PRESSE]



Mercredi 31 Octobre 2018

Sebastian Poet «gaucho» discret.
Article paru dans la Dépêche du Midi le 25 octobre 2018.

L'ouvreur argentin, discret de nature, a trouvé sa place dans le jeu columérin. Et il se montre confiant avant un match charnière, demain soir, dans l'Ain, à Bourg-en-Bresse.

Au mois de juillet, Sebastian Poet a trouvé des drapeaux français dans son casier. Le Mondial de football a été frappé du sceau de la déception pour les Argentins, sortis en huitièmes par les Tricolores. «Je me suis fait chambrer dans le vestiaire», avoue le demi d'ouverture, l'un des ressortissants de son pays, avec Agustin Costa Repetto et Martin Chiappesoni, à défendre les couleurs columérines.

Comme tous les Argentins, il adore le foot. Il est supporter des Newell's Old Boy, l'un des clubs de sa ville natale, Rosario, par lequel est passé, jeune, un certain Lionel Messi.

Sebastian sort d'une séance de tirs au but en compagnie des autres artificiers columérins. Cette fois, David Skrela, n'était pas là. «J'apprécie le travail effectué avec lui», lâche-t-il sans se départir de son sourire. Le ton est calme, la voix douce. Le jeune homme poursuit : «Avec David, nous travaillons beaucoup de situations, le placement, les coups de pied, y compris de renvoi, la recherche des espaces et bien sûr les tirs au but. Il est cool. On peut discuter avec lui. Nous complétons bien le travail accompli avec les entraîneurs.»



La suite de l'article à retrouver ici 


Nos partenaires