MARTIN DEVERGIE : "IL FAUT SE MÉFIER DE CARCASSONNE"



Vendredi 02 Septembre 2016

Arrivé cet été, Martin Devergie, remplaçant au coup d'envoi, devrait faire ses grands débuts à Michel Bendichou ce vendredi soir, à l'occasion de la réception de Carcassonne (coup d'envoi à 20h). Le troisième ligne évoque aussi ses premières semaines à Colomiers Rugby. 

Martin, comment te sens-tu ici depuis ton arrivée ?
 
Tout va très bien, mon intégration s’est très bien passée. Les mecs sont géniaux et on sent un groupe qui vient très bien, au sein duquel il est très facile de s’intégrer. Le coaching est très humain et c’est agréable.
 
Tu étais à la recherche de temps de jeu, qu’est ce qui a fait pencher la balance en faveur de Colomiers ?
 
Je sais que, si je le mérite, j’aurais du temps de jeu et le projet de jeu qui m’a été proposé m’a séduit. Et puis le championnat de Pro D2 est un très bon tremplin pour revenir ensuite en Top 14. J’espère réussir à atteindre mes objectifs ici, Colomiers a été une évidence.
 
Quel est ton avis sur ta nouvelle équipe ?
 
À tous les postes, tout le monde sait faire une passe, derrière ça joue beaucoup, c’est très intuitif et j’adore ça. Les mecs suivent le plan de jeu mais savent aussi en sortir quand cela est nécessaire et qu’il y a une opportunité. Ça me plaît.
 
 Pour un troisième ligne, être entraîné par Bernard Goutta, il y a pire…
 
C’est sûr, c’est d’ailleurs l’une des raisons qui a fait que j’ai signé à Colomiers. Je l’ai vu jouer quand j'étais plus jeune et la première fois que je l’ai rencontré, il m’a donné envie de venir.
 
 
Tes ambitions collent avec celles du club : tout donner sur le terrain pour viser pourquoi pas une place en demi-finale…
 
Bien sûr, si je jouais que pour moi je ne ferai pas du rugby. J’ai envie d’apporter à l’équipe et, inversement, je sais que l’équipe va m’apporter aussi. On va tous dans la même direction.
 
Quelles sont tes premières impressions après le match à Bourgoin ?
 
Ce ne sont que des détails à régler, on était bien en place. Perdre d’un point, à l’extérieur, lors de la première journée de championnat, c’est quand même rageant. Mais Bourgoin n’a pas démérité non plus. Rageant mais encouragent.
 
Quels ont été les discours de entraîneurs à propos de Carcassonne, votre adversaire ce vendredi soir à Michel Bendichou ?
 
Il faut se méfier de Carcassonne, ce n’est pas la même équipe que l’année dernière. Ils sont très forts en défense, très physiques, il va falloir jouer notre jeu tout en nous adaptant et en les contournant un peu plus.
  
Tu vas disputer ton premier match à Michel Bendichou. Impatient ?
 
Bien sûr. Je suis content et j’attends ça avec impatience. Les matchs à domicile ont toujours une saveur particulière, je me suis déjà très bien acclimaté ici.



Crédit photos : Gilles Cadario

Nos partenaires